Comités de sélection 2011

Longs métrages

  • Tomm Moore
    Tomm Moore

    Réalisateur, Irlande

    Biographie

    En 1999, alors qu'il étudie l'animation au Ballyfermot Senior College de Dublin, Tomm Moore fonde Cartoon Saloon avec Paul Young.
    Depuis la création de cette société, il travaille en tant que réalisateur, directeur artistique, storyboarder, animateur et illustrateur, sur une variété de projets comprenant aussi bien des publicités que des prestations de services pour des longs métrages et des séries télévisées, de même qu'un certain nombre de projets de courts métrages.
    En 2009, son premier long métrage, Brendan et le Secret de Kells est nommé pour l'Oscar du meilleur long métrage d'animation. Actuellement, Tomm Moore prépare son prochain long métrage, The Song of the Sea.

    Interview

    Pourquoi avez-vous accepté de faire partie du comité de sélection ?

    Je prépare un nouveau long métrage et je voulais en regarder d'abord de nombreux. J'adore Annecy, le Festival comme la ville, alors j'étais heureux de venir. J'ai ainsi pu découvrir des films formidables et apprendre beaucoup de choses de mes partenaires de sélection.

    Comment se sont passées les délibérations étant donné vos horizons différents et vos visions plurielles ?

    Nous tombions généralement d'accord, mais les différents points de vue étaient très intéressants !

    Scénario, effet technique, coup de cœur, qualités esthétiques et graphiques : quels critères ont déterminé votre sélection ?

    Je me suis efforcé de rester juste : j'ai une préférence pour les films techniquement bien faits et qui recourent à des méthodes traditionnelles, mais une bonne réalisation et une bonne écriture peuvent aussi faire la différence quelle que soit la méthode.

    Un mot pour qualifier la sélection 2011 ?

    Intéressante et variée. Peu de déceptions et quelques surprises !

    Votre histoire (ou vos liens) avec le cinéma d'animation ?

    C'est une forme d'art, d'artisanat, une technique et un business, tout cela à la fois, à des degrés différents selon les projets. L'animation est à son plus haut niveau quand elle réalise ce qu'elle seule sait faire et qu'elle n'essaie pas de copier la réalité.

     
  • Marcin Piasecki
    Marcin Piasecki

    Distributeur, Pologne

    Biographie

    Diplômé en 1999 d'un master de l'école d'économie de Varsovie, Marcin Piasecki étudie aussi à la Rotterdam Business School ainsi qu'à HEC Montréal.
    Il est l'auteur d'un mémoire consacré à L'influence d'Internet sur le marché de l'édition. À partir de là, il poursuit en travaillant à Londres pour l'agence de publicité Leo Burnett, puis devient en 2000 le directeur général d'Echo Cinema, qui est à l'époque la plus grande chaîne de cinémas de Pologne.
    Il est nommé en 2001 directeur général de Gutek Film, une société de distribution de films polonaise, et occupe cette position deux années durant, avant sa nomination en 2003 au poste de directeur général et copropriétaire de Kino Swiat. Il est, depuis, à la tête de cette société de distribution polonaise.

     
  • Valérie Schermann
    Valérie Schermann

    Productrice, France

    Biographie

    Valérie Schermann est fondatrice et gérante de la société Prima Linea (en 1988), puis Prima Linea Productions (en 1995, avec Christophe Jankovic).
    Développer et accompagner le travail d’une équipe d’auteurs illustrateurs l'a conduite au fil des ans et des expériences à élargir ses compétences vers des activités nouvelles. La production audiovisuelle s’est imposée ces dernières années comme essentiel domaine de développement.
    Ainsi, après avoir participé à différents projets, tels que le lancement de la Twingo de Renault (19 films d’animation en 4 ans) ou de l'album Rouge de Jean-Jacques Goldman (un livre et une animation 3D), Valérie Schermann a été productrice déléguée et exécutive, pour Loulou et autres loups (2003) de Solotareff, Elissalde, Fromental, McGuire, Caillou, Chalet, Petit-Roulet, U (2006) de Grégoire Solotareff et Serge Elissalde, Peur(s) du noir (2007) film collectif et L’Homme à la Gordini de Jean-Christophe Lie (prix "Jean-Luc Xiberras" de la première œuvre et du jury junior pour un court métrage à Annecy 2009).

    Interview

    Pourquoi avez-vous accepté de faire partie du comité de sélection ?

    Une occasion unique pour avoir une vue d'ensemble de la production mondiale.

    Comment se sont passées les délibérations étant donné vos horizons différents et vos visions plurielles ?

    Tout s'est très bien passé. Le choix de nous 3 était bon pour nous. Très homogène.

    Scénario, effet technique, coup de cœur, qualités esthétiques et graphiques : quels critères ont déterminé votre sélection ?

    Des films faits pour le cinéma, des belles histoires (bonnes), beaux visuels, des films originaux. Des films pour initiés, auteurs, grand public.

    Un mot pour qualifier la sélection 2011 ?

    Plutôt intéressante et diverse.

    Votre histoire (ou vos liens) avec le cinéma d'animation ?

    C'est une technique qui permet d'être très créatif et original. Alors profitons-en !

     

Courts métrages

  • Sandrine Fillipetti
    Sandrine Fillipetti

    Journaliste, France

    Biographie

    Sandrine Fillipetti est critique de cinéma et critique littéraire.
    Elle est l’auteur de biographies d’écrivains (Stendhal, Gallimard, coll. Folio biographies, 2009 ; Victor Hugo, Gallimard, coll. Folio biographies, 2011) et d’anthologies littéraires (Le Goût du théâtre, Mercure de France, 2009 ; Le Goût de l’opéra, Mercure de France, 2010 ; Le Goût de l’école, Mercure de France, 2010).
    Elle a également publié des guides sur Paris (Les Meilleurs Brunchs de Paris, Parigramme, 5e édition en 2009 et Le Jazz à Paris, Parigramme, 3e édition en 2010) ainsi que des livres d’entretiens.

    Interview

    Pourquoi avez-vous accepté de faire partie du comité de sélection ?

    Essayer d'extraire la substantifique moelle de la production mondiale sur une année est un passionnant défi à relever.

    Scénario, effet technique, coup de cœur, qualités esthétiques et graphiques : quels critères ont déterminé votre sélection ?

    Écriture, cohérence, point de vue, architecture narrative, performance technique, montage, musique, bande son... Autrement dit, les critères qui président habituellement à une sélection ambitieuse.

    Comment se sont passées les délibérations étant donné vos horizons différents et vos visions plurielles ?

    Disons simplement que l'attention portée à la déontologie n'est pas communément partagée.

    Un mot pour qualifier la sélection 2011.

    Elle n'a pas de spécificité particulière. Si ce n’est peut-être la relative absence d'humour.

    Votre histoire (ou vos liens) avec le cinéma d'animation ?

    C'est un genre à part entière, qui doit être considéré comme tel.

     
  • Antoine LANCIAUX
    Antoine Lanciaux

    Auteur-réalisateur, France

    Biographie

    Après des études d’arts appliqués à Roubaix, Antoine Lanciaux rejoint en 1991 l’équipe de Folimage. Il y fait ses armes sur une grande partie des films produits par ce studio, en animation traditionnelle et en layout.
    L’intérêt qu'il porte aux histoires l’amène peu à peu au storyboard, à l’adaptation et au scénario. En compagnie de Jacques-Rémy Girerd et Youri Tcherenkov, il cosigne, entre autres, La Prophétie des grenouilles.
    En dehors du studio, il s’essaie au plaisir d’écrire des textes pour enfants. Au hasard d’une conversation, il raconte l'une de ses histoires à Pascal Le Nôtre, producteur "volume" en quête d’un conte de Noël. La magie opère et il fait alors équipe avec Pierre-Luc Granjon qui réalisera L’Hiver de Léon. De cette collaboration naissent ensuite Le Printemps de Mélie, L’Été de Boniface et L’Automne de Pougne.
    Actuellement, toujours en association avec Pierre-Luc Granjon, il développe un nouveau projet de long métrage s’intitulant L’Armée des lapins.

    Interview

    Pourquoi avez-vous accepté de faire partie du comité de sélection ?

    Ma toute première expérience en tant que professionnel de l'animation s'est faite au Festival d'Annecy. Les personnes avec qui j'allais travailler par la suite m'y avaient donné rendez-vous. Le Festival d'Annecy continue depuis d'être le lieu privilégié de mes rendez-vous professionnels et personnels. C’est tout naturellement avec un grand honneur et une profonde humilité que j'ai accepté de faire partie du comité 2011.

    Scénario, effets techniques, coup de cœur, qualités esthétiques et graphiques : quels critères ont déterminé votre sélection ?

    En ce qui me concerne, je cherchais à identifier à travers chacun des films visionnés l’empreinte que celui-ci m'offrait. Qu'il en reste quelque chose après et non seulement pendant la projection. Que le film – son histoire, son graphisme et l'ensemble des choses qui le composent – trouve un équilibre et surtout qu'il donne à penser ; qu'il bouscule, interroge.

    Comment se sont passées les délibérations étant donné vos horizons différents et vos visions plurielles ?

    Nous devions composer cette sélection à partir de nos différences mais aussi de ce que nous avons en commun : l'amour du cinéma d'animation. Nous faisons partie de la même famille.

    Un mot pour qualifier la sélection 2011 ?

    Entre 3D époustouflante et animation de poudres et de papiers découpés on ne peut plus traditionnelle, que le spectacle continue ! La sélection 2011 sera, je l'espère, à l'image, représentative de la production mondiale de l'année.

     
  • Vilnis KALNAELLIS
    Vilnis Kalnaellis

    Producteur, Lettonie

    Biographie

    Vilnis Kalnaellis débute sa carrière dans l'animation en 1991, et dans le but de développer une compagnie dynamique et visionnaire, il fonde Rija Films en 1995, qui depuis a produit plus de 40 films d'animation lettons. Ces films ont remporté 46 prix nationaux et internationaux, et ont été présentés, parfois en avant-première, dans le monde entier lors de prestigieux festivals.
    Vilnis Kalnaellis s'implique aussi dans des projets de coopération internationale, comme Les Triplettes de Belleville ou Kirikou et la Sorcière, et travaille 10 ans durant en étroite collaboration avec la Paramount, la 20th Century Fox et DreamWorks dans le domaine du doublage.
    Il préside l'Association des producteurs lettons et depuis 2006, il représente aussi la Lettonie au Cartoon, l'Association européenne du film d'animation.

    Interview

    Pourquoi avez-vous accepté de faire partie du comité de sélection ?

    Je considère le Festival d'Annecy comme un rendez-vous important dans mon planning annuel, et c'est pour moi un grand honneur de participer au travail de sélection. C'est une opportunité fantastique de rester au fait des tendances générales actuelles en matière d'animation.

    Comment se sont passées les délibérations étant donné vos horizons différents et vos visions plurielles ?

    Concernant la plupart des films que nous avons vus au cours du processus de sélection, je pense que mon opinion coïncidait avec celle des autres.

    Scénario, effet technique, coup de cœur, qualités esthétiques et graphiques : quels critères ont déterminé votre sélection ?

    J'ai pris ma décision en me basant principalement sur le scénario, la qualité de l'animation, le rythme du film, le design et son originalité.

    Un mot pour qualifier la sélection 2011 ?

    Je suis ravi d'avoir ainsi eu une vue d'ensemble des films soumis, tout en ayant eu cette possibilité de les regarder dans un même contexte. Et surpris qu'il y ait aussi peu de films fantaisistes et drôles.

     

Films de télévision et de commande

  • Marion Edwards
    Marion Edwards

    Productrice, Grande-Bretagne

    Biographie

    En plus de 15 ans, Marion Edwards a occupé différents postes dans l'industrie de l'animation anglaise. Elle devient la directrice générale de Telemagination, l'un des plus grands studios d'animation européens. Au cours de cette période, elle produit des programmes tels que Les Jumeaux barjos, Metalheads et Pongwiffy.
    Elle est aussi nommée aux Bafta Awards à deux reprises.
    Ensuite, elle dirige sa propre entreprise de production et de conseil, Red & Blue Productions, où elle coproduit avec ses compatriotes de Dot To Dot Productions la série préscolaire primée Fun with Claude.
    En 2008, elle rejoint HiT Entertainment où elle est actuellement responsable de la programmation. Son rôle consiste, entre autres, à superviser le passage à la 3D de séries aussi illustres que Thomas et ses Amis, Bob le Bricoleur ou Fireman Sam.
    Elle est aussi la productrice exécutive de la série en 3D Mike the Knight, qui est sortie à l'automne 2011.

    Interview

    Pourquoi avez-vous accepté de faire partie du comité de sélection ?

    Je savais que ce serait une expérience plaisante et un très bon moyen de voir des œuvres du monde entier.

    Comment se sont passées les délibérations étant donné vos horizons différents et vos visions plurielles ?

    Nous avons beaucoup discuté mais je ne suis mécontente d'aucun de nos choix.

    Scénario, effet technique, coup de cœur, qualités esthétiques et graphiques : quels critères ont déterminé votre sélection ?

    La narration, le design, l'animation, l'humour et l'intérêt.

    Un mot pour qualifier la sélection 2011 ?

    Malheureusement, il y a eu très peu de films exceptionnels (excepté certains spéciaux et un clip vidéo). Mais d'une manière générale, je pense que nous avons composé des programmes intéressants.

    Votre histoire (ou vos liens) avec le cinéma d'animation ?

    C'est une industrie merveilleuse et passionnante, à laquelle je suis fière de prendre part.

     
  • Changiz Hasani
    Changiz Hasani

    Producteur, Iran

    Biographie

    Changiz Hasani est natif de Téhéran. Il rejoint l'IRIB (Radio-télévision de la République islamique d’Iran) en 1985 et y mène depuis une carrière diversifiée.
    Après avoir été un temps producteur, il est chargé en 1990 de fonder le département des programmes étrangers. Il remplit aussi les fonctions de directeur du département des acquisitions (1997-2002) et de responsable des affaires internationales au département de l'animation (2002-2007), avant d'être nommé, toujours à l'IRIB, directeur général du département des médias internationaux, qui regroupe ventes, festivals et activités de coproduction.
    Changiz Hasani assiste régulièrement à différents festivals et marchés de par le monde et fut membre du jury au Laconia Film Festival, en Italie, en 2005.

    Interview

    Pourquoi avez-vous accepté de faire partie du comité de sélection ?

    C'est une expérience remarquable, et en même temps le Festival d'Annecy est l'un des événements les plus importants dans le monde de l'animation. C'est pourquoi il est agréable de faire partie du comité de sélection.

    Comment se sont passées les délibérations étant donné vos horizons différents et vos visions plurielles ?

    Le débat principal a porté sur le film Le Petit Prince, qui a finalement été accepté en compétition.

    Scénario, effet technique, coup de cœur, qualités esthétiques et graphiques : quels critères ont déterminé votre sélection ?

    Pour moi, c'est une combinaison de tout cela.

    Un mot pour qualifier la sélection 2011 ?

    Nous avons tâché de sélectionner les meilleures œuvres. Cela étant, nous avons dû écarter quelques films eu égard aux contraintes de temps.

    Votre histoire (ou vos liens) avec le cinéma d'animation ?

    L'animation permet à un artiste d'exprimer ses rêves, ses émotions et ses idées, même en 10 secondes. C'est un monde rempli de bonheur et d'honnêteté.

     
  • Virginie Jallot
    Virginie Jallot

    Réalisatrice, France

    Biographie

    Virginie Jallot, diplômée des beaux-arts, participe en qualité de directrice artistique, réalisatrice ou productrice exécutive, à la réalisation de courts métrages, clips, films publicitaires, CD-Rom, séries et long métrages d'animation. Au sein de la société 2001, elle a contribué au développement du logiciel d’animation zéro papier TicTacToon.
    En 2000, elle dirige le Studio Ellipse et assure la production exécutive de plusieurs séries et longs métrages.
    Elle coréalise en France les 3 saisons de la série Atomic Betty (104x13'), produite par Télé images Kids en coproduction avec Atomic Cartoons et Breakthrough films. La série a été nommée au Gemini Awards et au Bafta dans la catégorie "Best Animated Program or series" en 2005. L'année suivante, elle développe, pour l’éditeur producteur Calligram-Callitoon, divers projets multisupports notamment Max & Lili et Les Mondes de Pako.
    Elle réalise, en 2009, la série Diego et Ziggy (52x13'), produite par Millimages. Sa diffusion a commencé en décembre 2010 sur CANAL+FAMILY et sera diffusée au printemps 2011 par CBBC.
    Aujourd'hui elle réalise la série Le Petit Spirou adaptée de la bande dessinée créée par Tome et Janry, produite par Dupuis Audiovisuel avec la participation de M6 et de la RTBF.

    Interview

    Pourquoi avez-vous accepté de faire partie du comité de sélection ?

    Par curiosité, pour avoir un aperçu de la production internationale.

    Comment se sont passées les délibérations étant donné vos horizons différents et vos visions plurielles ?

    Il a fallu évidemment argumenter ou céder, parfois, mais toujours en bonne intelligence.

    Scénario, effet technique, coup de cœur, qualités esthétiques et graphiques : quels critères ont déterminé votre sélection ?

    1 : coup de cœur ; 2 : émotion ou comédie ; 3 : technique.

    Un mot pour qualifier la sélection 2011 ?

    Beaucoup de comédies.

    Votre histoire (ou vos liens) avec le cinéma d'animation ?

    C'est ma passion.

     

Films de fin d'études

  • Aymeric Hays-Narbonne
    Aymeric Hays-Narbonne

    Directeur-adjoint école Emile Cohl, France

    Biographie

    Aymeric Hays-Narbonne est né à Paris le 25 juin 1974. Après de brèves études à l’école des beaux-arts de Saint-Étienne, il intègre l’École Émile Cohl à Lyon et y obtient un diplôme en infographie. Il se spécialise ensuite en infographie 3D.
    Depuis septembre 2000, il travaille au sein de l’École Émile Cohl où il encadre le pôle multimédia et animation. Il donne des cours de 3D et de réalisation pour les films d’animation et les projets multimédias/jeux vidéo des étudiants de dernière année. Depuis 2009, il occupe le poste d’adjoint de direction pédagogique.
    En parallèle à son activité professionnelle, il consacre l’essentiel de ses activités créatrices à la photographie, au photomontage et à la réalisation de sites Internet.

    Interview

    Pourquoi avez-vous accepté de faire partie du comité de sélection ?

    Cela m'a beaucoup plu de voir Annecy hors Festival. Je comprends mieux la sélection des années antérieures.

    Comment se sont passées les délibérations étant donné vos horizons différents et vos visions plurielles ?

    Tout s'est très bien passé. Chacun a argumenté librement et les discussions ont abouti sur des décisions collégiales et unanimes.

    Scénario, effet technique, coup de cœur, qualités esthétiques et graphiques : quels critères ont déterminé votre sélection ?

    1 : compréhension de l'histoire ; 2 : prise de risque graphique ; 3 : bande son, musique ; 4 : originalité.

    Un mot pour qualifier la sélection 2011 ?

    En phase avec la majorité des films inscrits : décalée et assez glauque.

    Votre histoire (ou vos liens) avec le cinéma d'animation ?

    Que ça continue à bouger de ce côté-là.

     
  • Anne Jaffrenou
    Anne Jaffrenou

    Réalisatrice, France

    Biographie

    Après une formation de cinq années à l’École nationale d’Art de Cergy et une aux États-Unis, Anne Jaffrennou conçoit et réalise des émissions sur l’art et les images de synthèse : Cyberculture, Imagina (Canal+) et Archimède (Arte)...
    Ce qui la conduit à travailler avec des laboratoires scientifiques, technologiques et des créateurs… pour être le témoin direct des évolutions du monde cyber et des réseaux.
    Elle adore raconter des histoires, aime l'imaginaire, l'humour et la science. Elle coécrit même la première émission de télé destinée aux extraterrestres CosmicConnexion (Arte).
    Aujourd'hui elle développe des projets cross-médias et des grandes projections d'images pour des expos à travers le monde.
    Passionnée par le dessin, l’animation et le manga, elle écrit nombre de scénarios de courts métrages d’animation : Qu’est-ce que le droit d’auteur ? Qu’est-ce qu’un trou noir ? Des petites histoires de…

    Interview

    Pourquoi avez-vous accepté de faire partie du comité de sélection ?

    Le volume de films à visionner oblige à un regard aiguisé sur la création indispensable à notre travail. En tant qu'auteur, j'ai pu vérifier – s'il en était besoin – combien le travail de scénario est indispensable et reste à améliorer dans les écoles.
    Une découverte ? La créativité étonnante des pays de l'Europe du Nord.

    Comment se sont passées les délibérations étant donné vos horizons différents et vos visions plurielles ?

    Le travail au sein de notre comité a été très fluide, très enrichissant et les échanges constructifs.

    Scénario, effet technique, coup de cœur, qualités esthétiques et graphiques : quels critères ont déterminé votre sélection ?

    Dans cette catégorie particulière, nous avons vraiment privilégié la créativité, l'innovation et le risque que les étudiants ont su prendre. Nous n'attendons pas là des films "professionnels" mais plutôt des tentatives qui poussent toujours les frontières de l'imagination et de l'image.

    Un mot pour qualifier la sélection 2011 ?

    Très intéressant, une belle poussée des films mixant le 2D et la 3D. Je regrette peut-être que peu d'étudiants n'osent s'aventurer sur des terrains impertinents ou très personnels. Mais, tout de même, une bonne sélection dans l'ensemble !

    Votre histoire (ou vos liens) avec le cinéma d'animation ?

    L'expression de la créativité favorisée par l'animation me paraît aujourd'hui... simplement indispensable ! Elle ouvre toujours des voies inédites et explore des pistes narratives et visuelles qui apportent des visions du monde renouvelées.

     
  • An Vrombaut
    An Vrombaut

    Illustratrice-réalisatrice, Belgique

    Biographie

    An Vrombaut voit le jour en Belgique en 1967 et étudie l'animation au KASK dans sa ville natale, Gand, et au Royal College of Art de Londres, dont elle sort diplômée avec Little Wolf (1992), qui lui vaut d'ailleurs un certain nombre de récompenses à divers festivals.
    Elle crée et dirige la série télévisée préscolaire 64 Zoo Lane, qui est nommée pour un Bafta et gagne le prix de la meilleure animation préscolaire aux British Animation Awards, de même qu'un prix Pulcinella aux Cartoons on the Bay.
    Désormais, elle divise son temps entre d'une part l'écriture et l'illustration de livres, d'autre part des films animés.
    Sa dernière série télévisée animée est Florrie’s Dragons, une coproduction entre la Grande-Bretagne et l'Afrique du Sud, et un nouveau court métrage, The Tie, est actuellement en cours de développement.

    Interview

    Pourquoi avez-vous accepté de faire partie du comité de sélection ?

    Je voulais rafraîchir ma vision de l'animation, en particulier parce que je projette de réaliser moi-même un court métrage. Le processus de sélection m'a donné un bon aperçu de ce qui fonctionne et de ce qui ne fonctionne pas.

    Comment se sont passées les délibérations étant donné vos horizons différents et vos visions plurielles ?

    Nous avons eu des discussions intéressantes, sans nous disputer et sans que j'aie l'impression de devoir abandonner la partie concernant les films qui me passionnaient.

    Scénario, effet technique, coup de cœur, qualités esthétiques et graphiques : quels critères ont déterminé votre sélection ?

    La question principale était toujours de savoir si oui ou non le film était cohérent, avec une structure, si oui ou non il était susceptible de faire rêver le spectateur. Les compétences techniques constituaient le second critère.

    Un mot pour qualifier la sélection 2011 ?

    Nous avons vu de nombreux films dénotant des compétences techniques indéniables. Quelques-uns sortaient vraiment du lot en vertu de la maturité avec laquelle ils abordaient leur sujet. Dans l'ensemble, j'ai été impressionnée. Mais j'ai aussi été déçue par la musique et la bande-son de certains films.

    Votre histoire (ou vos liens) avec le cinéma d'animation ?

    C'était formidable de voir une telle variété de films : certains lyriques, d'autres originaux, d'autres encore bizarres... Simplement, je n'aurai plus envie de voir un poulet dans un film avant longtemps !