Synthèses des conférences 2012

Enjeux de l'hybridation |  ©

Enjeux de l'hybridation

L'hybridation des techniques dans l'optique de créer une œuvre plus complexe et plus riche n'est pas un phénomène nouveau. Dans le cinéma, les exemples sont nombreux tout au long du XXe siècle mais l'innovation technologique tend à fusionner de plus en plus des techniques qui, jusqu'alors, ne se côtoyaient même pas. Si, depuis plusieurs années, certains producteurs comme Autour de Minuit relèvent le défi avec succès, d'autres s'y frottent pour la première fois, comme Kanaki Films et Platige Image sur une coproduction hispano-polonaise.

Mais l'hybridation dispose d'un champ d'action plus large dans une acception plus cross-média, via l'utilisation d'assets communs d'une série TV pour des apps iPad, ce que le studio 2 Minutes, par exemple, développe actuellement. Et des sociétés telles que SolidAnim misent sur une R&D performante pour offrir des services orientés temps réel.


  Lire l'intégralité de la synthèse de conférence


Gestion de production et asset management | Intervenants de la conférence Gestion de production et asset management, Annecy 2021 © G. Piel/CITIA

Gestion de production et asset management

Les studios d'animation sont désormais "tous confrontés, et ce, de plus en plus, aux questions d'asset management à des fins de gestion de production. Il faut s'adapter à chaque nouvelle production, optimiser ses outils de suivi et, conséquence de projets de plus en plus lourds, gérer et optimiser une base de données souvent pléthorique" (Marie-Pierre Journet). À cet état de fait s'ajoute une complexité née de l'émergence du transmédia, qui vient bouleverser la donne. Si des séries TV comme Les Griffin ont su évoluer durablement avec le temps, d'autres studios misent sur la convergence entre les secteurs (animation, jeu vidéo) pour mutualiser coûts et compétences, quand d'autres encore optent pour une R&D intégrée dans le processus créatif. Des outils comme Toon Boom Harmony existent et côtoient des solutions propriétaires.


  Lire l'intégralité de la synthèse de conférence


Longs métrages : 4 études de cas | Longs métrages, 4 études de cas, Chambre de métiers, Annecy 2012 ©

Longs métrages : 4 études de cas

Ernest et Célestine, Le Magasin des suicides et Le Jour des corneilles sont trois longs métrages d'animation français adaptés de romans ou de livres pour enfants. Au-delà du délicat travail de mise en images en accord avec l'œuvre originelle, chaque projet a suivi des chemins graphiques différents, avec respectivement 2D aquarellée, 2D mise en relief et 2D "picturale".

Laika, pour le film ParaNorman, a misé sur l'innovation technologique du prototypage rapide pour réaliser un plus grand nombre d'expressions des marionnettes animées image par image.
Quelle que soit la voie empruntée, c'est une approche artisanale, au sens positif du terme, qui ressort de l'étude de ces quatre cas.


  Lire l'intégralité de la synthèse de conférence


Le financement du long métrage d'animation | Le financement du long métrage d'animation, Annecy 2012 © G. Piel/CITIA

Le financement du long métrage d'animation

L'industrie de la production de films en France s'appuie dans une très faible proportion sur des fonds propres, ce qui nécessite, de fait, de les financer en amont. Et cette difficulté est encore plus prégnante concernant les films d'animation.

Les producteurs français estiment que les dispositifs en place, bien que positifs, pourraient être améliorés : montants attribués trop faibles, quasi impossibilité pour les producteurs d'accéder à l'aide aux programmes pour cause de critère discriminant, etc. En France, seules France 3 Cinéma et CANAL+ investissent, mais selon des cahiers des charges parfois drastiques.

En Allemagne, le désintérêt des chaînes hertziennes pour l'animation est un frein évident à d'éventuelles coproductions. Autre frein, plus psychologique, le coproducteur étranger est souvent perçu comme un mal nécessaire ou, au mieux, un simple financier. Une bonne coproduction devrait se penser en amont, dès le développement.


  Lire l'intégralité de la synthèse de conférence


VFX | Conférence VFX, Annecy 2012 © D. Bouchet/CITIA

VFX

Entre stylisation à outrance et souci de réalisme, les représentants des plus grands studios de VFX (Double Negative, The Moving Picture Company, Framestore, BUF Compagnie) mettent en lumière la porosité des frontières entre VFX et animation. Qu'il s'agisse d'un court métrage à part entière au cœur de la saga Harry Potter ou de l'intégration de créatures fantasmagoriques ou extraterrestres dans des environnements réels, le travail des artistes tend à fusionner dans une communauté de vues autant que de techniques.


  Lire l'intégralité de la synthèse de conférence


Prêt-à-porter, soins du visage et des cheveux | Conférence Prêt à porter, soin du visage et des cheveux, Annecy 2012 © D. Bouchet/CITIA

Prêt-à-porter, soins du visage et des cheveux

Le photoréalisme n'est pas cantonné au seul secteur du divertissement. De plus en plus de secteurs s'appuyant sur l'image numérique – et la représentation de l'humain – cherchent à s'adjoindre des compétences leur permettant de pousser plus avant la création de vêtements, cheveux ou visages. Syflex, basée aux États-Unis, a mis au point un logiciel à l'origine prévu pour la simulation de vêtements dans l'animation et a ouvert en 2010 une entité pour collaborer avec des fabricants de vêtements pour les aider dans leur business en ligne.

ADN a choisi de développer un ensemble de services techniques et juridiques pour créer et encadrer l'utilisation de doublures numériques non plus seulement pour des cascades, mais aussi pour des plans serrés. Basée sur une triple acquisition de données, la captation fournit un double du visage de la personnalité qui pourra le gérer de bout en bout, en totale maîtrise.

Le cheveu est également un élément difficile à animer correctement, ou alors cela nécessite des outils complexes et une approche orientée développeur. À partir de travaux de l'Inria Grenoble, Neomis Animation propose un plug-in Maya qui permet de créer facilement des chevelures dynamiques incluant de nombreux paramètres pour un rendu réaliste ou cartoon.


  Lire l'intégralité de la synthèse de conférence