Anne of Green Gables: Road to Green Gables

Hommage à l'animation japonaise : Anne... la Maison aux pignons verts

  1. Résumé
  2. Descriptif
  3. Fiche technique

Lorsqu’un classique de la littérature canadienne rencontre l’un des maîtres de l’animation japonaise.

Après avoir réalisé les séries animées Heidi et Marco, le maître de l’animation japonaise Takahata se lançait en 1979 dans l’adaptation au même format d’un roman canadien : Anne of Green Gables. Entouré d’un jeune animateur prometteur – Yoshifumi Kondô – à la création des personnages et la direction de l’animation, et de Miyazaki chargé des layout sur une quinzaine d’épisodes, Takahata déroulait l’histoire de la jeune Anne, suivant ses évolutions de l’enfance à l’âge adulte : une première en animation.

Dix ans et de nombreux épisodes à succès plus tard, la série se destinait à renaître sous la forme de longs métrages. Ce programme spécial vous invite à découvrir le premier et unique film adapté des cinq premiers épisodes de la série. Un témoignage précieux de l’étendue du talent de Takahata.

"S’il est un pays de l’animation, c’est bien le Japon". Voici l’affirmation sonnant comme une évidence énoncée par le producteur français Georges Lacroix en 1999, tandis que le Festival d’Annecy célébrait l’animation japonaise pour la première fois. Vingt ans plus tard, le Festival rend de nouveau hommage à cette cinématographie si singulière afin de poursuivre la rétrospective et d’en révéler les pépites encore méconnues en Occident.

Télécharger le PDF

Le film

  • Identité

    Titre original : Anne of Green Gables: Road to Green Gables

    Réalisation : Isao TAKAHATA

    Pays : Japon

    Année de production : 1989

    Durée : 01 h 40 mn

  • Technique

    Catégorie : Long métrage

    Technique(s) utilisée(s) : Dessin sur cellulos

    Procédé : Couleur

    Public(s) visé(s) : Famille

  • Générique

    Réalisation : Isao TAKAHATA

    Production : NIPPON ANIMATION CO., LTD.

    Distribution : STUDIO 100 MEDIA AG

    Scénario : Isao Takahata

    Musique : Akira Miyoshi, Kurōdo Mōri