Animation du Monde

Le Pâquier
  1. Projets d’animation "sans frontières"
  2. Provenance des projets
  3. African Animation Network
  4. Cameroun

Sommaire

Partez à la découverte de la sensibilité, de la créativité et du potentiel des auteurs de projets issus de pays émergents dans le domaine de l’animation avec les sessions de pitchs Animation du Monde.

Découvrez les projets sélectionnés en 2018

Gulli, partenaire officiel Animation du Monde

Gulli est la première chaîne jeunesse en France, mais c’est aussi une marque internationale présente dans 45 pays, avec ses déclinaisons en Russie, en Afrique francophone et au Moyen-Orient.

Après Gulli Africa en 2015, Gulli Bil Arabi, diffusée en langue arabe, a vu le jour en 2017 dans 18 territoires d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient.

Forte de son développement à l’international, Gulli a ainsi souhaité s’associer au label Animation du Monde, afin de mettre en lumière des jeunes talents de tous horizons et de les aider à trouver des partenaires pour développer leurs projets.

Projets d’animation "sans frontières"

Annecy a toujours souhaité mettre en lumière les territoires dont les capacités de production de projets d’animation sont plus faibles. Dans la lignée de ces dispositifs, une catégorie Pitchs Animation du Monde a été créée en 2015. Forte de son succès, cette catégorie devient, en 2016, un label à part entière, dans le cadre des Pitchs Mifa.

Désormais, un auteur, animateur ou réalisateur pourra soumettre son projet d’animation (court métrage, long métrage, série TV ou transmédia), soit à titre personnel, soit dans le cadre d’un dispositif mis en place sur son territoire.

Annecy et le Mifa poursuivent ainsi leurs actions auprès des jeunes talents, en leur proposant de saisir des opportunités de financement, partenariat ou coproduction pour leurs projets, tout en favorisant l’insertion de créateurs ayant peu accès aux manifestations internationales.

En 2017, ces nouveaux réalisateurs en herbe seront notamment aidés par l’AGrAF (les Auteurs groupés de l’animation française). Ces derniers, partenaires du Festival d’Annecy, sont chargés de défendre les intérêts des créateurs, d’encourager la création et de favoriser les échanges et la solidarité entre les professionnels.

Trois auteurs de l’AGrAF (auteurs graphiques, réalisateurs et scénaristes), Claire Fouquet, Fabienne Gambrelle et Éric Vanz de Godoy, ont participé à la sélection des projets lauréats. Ils accompagnent notamment les auteurs d’Animation du Monde lors d’un atelier d’écriture et les parraineront pour la présentation publique des Pitchs Mifa.

Provenance des projets

Évolution de l’origine des projets reçus entre 2017 et 2018

African Animation Network

En 2017, le premier appel à projets d’animation panafricain a vu le jour en Afrique, suite à un partenariat entre les DISCOP Markets, le Mifa et l’African Animation Network. 50 projets en développement ont été soumis au dispositif Animation du Monde du Mifa, originaires de huit pays : Afrique du Sud, Égypte, Kenya, Nigéria, Tanzanie, Ghana, Togo et Éthiopie. 2 demi-finales ont été organisées, au DISCOP Abidjan et au DISCOP Johannesburg, à l’issue desquelles 6 projets ont été sélectionnés lors de chaque session pour participer à la grande finale au DISCOP Johannesburg. Un workshop piloté par le Mifa, en présence de Géraldine Baché (Responsable Éducation à l’image & projets Mifa), a été organisé, dans le but de préparer les auteurs à pitcher leurs projets de la grande finale, grâce à des sessions d’entrainement et à des rencontres individuelles.

Suite à la grande finale, deux projets ont été retenus pour représenter l’Afrique face à leurs homologues internationaux retenus également dans le cadre d’Animation du Monde. Il s’agit de :

  • Mumue, court métrage de Wendy Spinks et Cléa Mallinson (Afrique du Sud)
  • L’Arbre à Palimpseste, série TV d’Ingrid Agbo (Togo).

L’industrie de l’animation s’est fortement impliquée dans cette compétition en prenant part en tant que jury dans les différentes catégories : Turner (séries TV et spéciaux), Toon Boom (courts métrages), Digital Lab Africa (transmédia) et The Animation School (longs métrages).

En 2018, le dispositif va s’élargir, puisqu’il se tiendra sur 3 marchés (DISCOP Abidjan, Zanzibar et Johannesburg) et sur 3 conventions de bandes dessinées (ICON Comic & Gaming Convention, Nairobi Comic Convention et Lagos Comic Convention), couvrant ainsi le sud, l’est et l’ouest de l’Afrique, avec une grande finale, toujours au DISCOP Johannesburg. En s’ouvrant ainsi à plus de territoires et de pays, l’appel à projets bénéficiera d’une plus grande diversité et représentation des talents de l’animation africaine.

Ce partenariat, entre les marchés du DISCOP et le Mifa, a été un catalyseur permettant d’identifier les talents africains, de les encadrer et de les présenter aux influenceurs africains et internationaux, dans un territoire peu réputé pour le développement de la propriété intellectuelle, mais cependant riche en talents et culture.

 

Cameroun

Lancé et conduit depuis 2016 au Cameroun par l’association Tous’Anime, le projet EMANFILM a permis de mettre en place le dispositif Animation du Monde spécial Cameroun, avec le soutien et le partenariat de l’Institut français du Cameroun, l’Institut de formation et de conservation du patrimoine audiovisuel (IFCPA) de la CRTV, le ministère des Arts et de la Culture du Cameroun et CITIA.

En 2016, un appel à projets de films d’animation a été lancé pour un premier état des lieux. Par la suite, en 2017, une mission d’expertise a été menée par CITIA (Véronique Encrenaz, responsable de projets, Mifa), qui a convaincu une délégation camerounaise de faire le déplacement à Annecy à l’occasion du Festival international du film d’animation 2017.

À l’issue de l’appel à projets spécial Cameroun lancé en juillet 2017, 5 jeunes porteurs de projet ont été sélectionnés pour participer au workshop Animation du Monde.

Ce workshop de 3 jours, conduit par Géraldine Baché (responsable Éducation à l’image & projets Mifa, CITIA), Clémentine Robach (réalisatrice) et Ivan Zuber (producteur, Laïdak Films), a contribué à l’amélioration des projets, tant sur la narration que sur le découpage des histoires. L’ensemble des candidats, pour la plupart autodidactes, ont tous beaucoup appris de cet atelier.

Une session de pitchs finale a désigné comme lauréat le projet Le Garçon des nuages d’Alain Ngombe Babillon pour représenter le Cameroun lors des sessions de Pitchs Mifa Animation du Monde 2018.

L’association Tous’Anime, acteur principal du développement et de la promotion de l’animation au Cameroun, est heureuse de cette belle collaboration avec l’Institut français du Cameroun et CITIA, qui, à ce jour, a permis de concrétiser les projets EMANFILM et CANIMAF festival. L’objectif suivant est de pérenniser cette impulsion pour encourager et accompagner le développement du secteur de l’animation au Cameroun.

    

              

Pour aller plus loin

Pitchs Mifa

Pitchs Mifa plus d'infos

Assistez aux présentations des projets et soyez le premier à vous positionner sur les projets de demain ! >>> en savoir plus

Coup de projecteur

Coup de projecteur plus d'infos

Retour sur le développement de certains des projets présentés en 2018. >>> en savoir plus

Prix et partenaires des Pitchs Mifa

Prix et partenaires des Pitchs Mifa plus d'infos

Découvrez les dotations des prix des Pitchs Mifa et les sociétés et institutions qui soutiennent la création. >>> en savoir plus

Que sont-ils devenus ?

Que sont-ils devenus ? plus d'infos

L'histoire des projets qui se réalisent grâce à leur passage aux Pitchs Mifa. >>> en savoir plus