Accueil / Zoom 2021 / Saison 2021

Saison 2021

  1. Affiche 2021
  2. Génériques GOBELINS
  3. 12 principes de l’animation par Titmouse
  4.  
  5.  

Sommaire

Découvrez les réalisations qui constituent l’identité visuelle du Festival d’Annecy et qui donnent le ton de l’édition 2021 !


Affiche officielle, génériques des GOBELINS, l’école de l’image, ou encore bande-annonce partenaires, toutes ces créations nous promettent une saison haute en couleur !

Une explosion de couleurs s'affiche !

Après avoir réalisé l’affiche de l’édition 2020, laquelle s’est déroulée entièrement en ligne, le Festival d’Annecy a souhaité à nouveau faire appel à Jean-Charles Mbotti Malolo afin de retrouver l’explosion de couleurs et l’énergie qu’il avait proposées pour l’affiche 2020.

"Je suis très honoré de travailler à nouveau sur l’affiche de l’édition 2021. J’aurais aimé collaborer une seconde fois avec Simon Roussin, comme on l’a fait l’année passée, mais il était engagé sur un projet personnel.
J’ai ressenti le besoin de réaliser cette affiche sur papier, peut-être pour me pousser à revenir à une pratique plus artisanale au quotidien, mais également parce que les écrans ont pris encore plus de place dans nos vies depuis le début de la crise sanitaire. Le thème est similaire à celui de 2020, donc j’ai conservé notre ligne directrice, le pantsula, une danse traditionnelle sud-africaine qui symbolise la vision contemporaine que j’ai de l’Afrique.
J’ai eu envie de lui associer un personnage unique ; une femme plus âgée, indépendante, libre et heureuse, qui profite des rayons du soleil qui se reflètent sur le lac. La dernière édition du Festival s’est faite en ligne, on espère tous rejoindre les danseurs de pantsula sur les pontons annéciens en juin 2021 !
"

Jean-Charles Mbotti Malolo, dont le dessin est la première passion, même si la danse a toujours fait partie de son mode d’expression, est un habitué du Festival. Son court métrage Le Sens du toucher avait fait un passage remarqué à Annecy, de même que son dernier film Make It Soul, qu’il était venu présenter en 2018, a été nominé pour le César 2020 du meilleur court métrage d’animation.

Cette année, il intègre le jury Longs métrages Contrechamp et vous pourrez le retrouver lors d’une séance de dédicace de l’affiche officielle.

Découvrez l'affiche

"Le monde d'après" par les élèves des GOBELINS

Les élèves de deuxième année à GOBELINS, l’école de l’image, nous proposent cette année de joyeux préambules animés et diffusés avant chaque projection du Festival d’Annecy.

"Le monde d'après" est le thème choisi et célébré par cinq créations originales pleines de fantaisie, de joie et de partage. Elles nous invitent à tourner une page, à nous projeter dans le futur avec optimisme.

Mis en musique par les élèves de la classe de musique à l’image du Conservatoire municipal Paul Dukas, Paris XIIe, ces courts métrages se dévoileront aux festivaliers tout au long de la semaine.

Les étudiants des GOBELINS, l'école de l'image, ont aussi souhaité fêter les 60 ans du Festival en cachant le chiffre anniversaire dans un plan de chaque générique.

À vous de le trouver !

12 principes de l’animation par Titmouse

Établis en 1941, les 12 principes de l’animation sont aujourd’hui largement adoptés comme la fondation théorique pour tout artiste travaillant dans l’industrie de l’animation. Il se peut que vous connaissiez déjà ces principes directeurs, mais des animateurs de talent chez Titmouse se sont néanmoins réunis et ont monté une vidéo éducative afin de replacer ces techniques dans leur contexte.

La première méthode explorée est l’anticipation. L’anticipation prépare le spectateur pour l’action principale. Si vous sautez, par exemple, l’action anticipative est le pliage des genoux. Ce geste confère à l’action un aspect bien plus naturel. Autre principe, la compression et l’étirement (Squash et Stretch), lesquels donnent l’illusion d’élasticité, de gravité, de masse et de flexibilité. Au contact du sol, la figure s’étend et s’étire, et cette distorsion la rend plus réaliste.

Les méthodes, plus récentes, pour retenir l’illusion de réalisme en animation sont les Follow Throughs, la technique de l’éloigné et du ramené, ainsi que le retraçage. Les deux derniers principes voient le personnage lancer son corps dans l’action. Dans la vidéo, quand le bras et les fesses s’arrêtent de bouger, les autres parties du corps, sous l’effet de l’impulsion, continuent leur mouvement et s’immobilisent à des moments différents. La main devient alors flasque et les fesses deviennent une entité autonome qui se trémousse indépendamment du reste du corps.

Le retraçage (Traceback) produit l’illusion du mouvement en traçant différentes versions du même dessin. Ici, une figure semble marcher au bord d’un abîme infini de couleur terre cuite. Puis, bien sûr, il y a s’éclater sur le tronc (Hitting the Stump), qui imite le phénomène, très réel mais souvent mis de côté, de l’hélico. Mag Womblin’ conceptualise la réalité en faisant de folles cabrioles à travers le vide laser, se métamorphosant lentement, mais sûrement, en lapin dépravé. Pour que l’effet soit des plus réels, lisez La Théorie de la bougeade de Mac McMac.

Capturer et relâcher (Catch and Release), permet à votre personnage de se mouvoir comme le ferait un corps humain. Et fais point de mal dessin (Don’t Doing Bad Draw) est un élément clef pour que votre sujet éprouve un sentiment de honte.

Les Sept bras de Shandoo, la Chemise hawaïenne, Pass’ poulaille, et Walter Dismey, vont tous aider avec vos limnories… Et si vous Cachez vos miches du loup-garou, alors autant mettre le feu à un million d’euros, parce que vous ne mettez vraiment pas à profit votre diplôme en animation. C’est une faisaderie, C’est ce à quoi ressemble mon père, et le Seigneur des formes sont incroyablement efficaces à donner ce je-ne-sais-quoi de "snarguesque" à votre animation. Et, bien sûr, le der des der, mais non des moindres : L’Avion en papier. Si vous voulez que votre animation émeuve le public, alors n’hésitez pas à tordre et retordre votre personnage en un bel avion en papier aux yeux globuleux et aux gros biceps bien musclés, parce qu’il n’y a littéralement rien d’autre qui embrasse autant la condition humaine.

Titmouse est une fabrique indépendante de clones qui fait mouche avec ses dessins animés aux multiples prix et qui œuvre pour faire crépiter votre cerveau et liquéfier vos globes oculaires. Fondée par un duo époux-épouse, Chris and Shannon Prynoski, Titmouse possède des bureaux à Los Angeles, New York, Vancouver, et dans tous les lieux livresques et inimaginables.

Aller plus loin

Le Festival

Le Festival plus d'infos

Découvrez l'offre Festival 2021. >>> en savoir plus

Le Mifa

Le Mifa plus d'infos

Découvrez l'offre Mifa 2021. >>> en savoir plus

Sélection officielle

Sélection officielle plus d'infos

Découvrez les films en lice pour le palmarès. >>> en savoir plus

Palmarès 2020

Palmarès 2020 plus d'infos

Découvrez les films primés en 2020. >>> en savoir plus