Accueil / Résidence Annecy Festival

Résidence Annecy Festival

Résidence Annecy Festival
  1. La Résidence
  2. Appel à candidatures 2022
  3. L'appel à projets de 2021
  4. Les projets lauréats en 2021
  5. Les auteurs lauréats de 2021
  6. Les mentors de 2021

CITIA a lancé en juin 2020 la première Résidence Annecy Festival "Développement graphique pour le long métrage d’animation" afin d’accompagner la création.

Alors que cette première Résidence prendra fin le 27 juin prochain, il est déjà temps de postuler pour profiter de cet accompagnement en 2022 !

Téléchargez la plaquette Résidence Annecy Festival et postulez !

La Résidence

Avec l’appui de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, du Département de la Haute-Savoie, du CNC et de France Télévisions, CITIA, organisateur du Festival international du film d’animation d’Annecy et du Mifa, a souhaité poursuivre son soutien aux auteurs de long métrage d’animation via la mise à disposition d’un temps et d’un lieu de création, d’une mise en réseau, d’une visibilité et d’un suivi de projet.

La Résidence Annecy Festival propose une offre sur mesure à chacun des projets sélectionnés, dans un cadre et un écosystème inspirants et stimulants, ainsi qu’une mise en relation avec des mentors d’excellence dans le domaine de l’animation.

Appel à candidatures 2022

Alors que la Résidence Annecy Festival 2021 prendra fin le 27 juin prochain, il est déjà temps de postuler pour profiter de cet accompagnement en 2022 !

Dédiée aux longs métrages d’animation, la Résidence Annecy Festival accueillera, en avril 2022, 3 nouveaux projets dont les porteurs pourront développer l'univers graphique durant 3 mois et bénéficier d’un espace de travail propice à l’exploration (aux Papeteries – Image Factory), d’un mentorat sur mesure et de l’accompagnement des équipes de CITIA.

Vous avez un projet ? Dès maintenant et avant le 10 septembre 2021, envoyez vos candidatures pour rejoindre à votre tour la Résidence Annecy Festival en 2022 !

Téléchargez la plaquette Résidence Annecy Festival et postulez !

L’appel à projets de 2021

À la suite de l’appel à candidatures lancé en juin, 32 projets ont été soumis, en provenance de 17 pays. Autant de projets grand public que de projets d’auteurs au caractère plus indépendant, qui ont entraîné des discussions passionnées entre les membres de la commission de sélection : Sara Wikler (productrice artistique cinéma, Blue Spirit, script consultant), Damien Brunner (producteur, Folivari), Éléa Gobbé-Mévellec (réalisatrice), Marc Bonny (distributeur) et Pierre Siracusa (directeur de l’unité animation et jeunes publics, France Télévisions).

La commission consultative réunissait quant à elle Catherine Puthod (responsable Unité cinéma, audiovisuel et nouveaux médias, Région Auvergne-Rhône-Alpes), Aurore Fossard De Almeida (chargée de mission Arts visuels, Département de la Haute-Savoie) ainsi que Marie Le Gac (responsable du développement, Auvergne Rhône-Alpes Cinéma).

Les projets lauréats en 2021

Un membre de l’équipe de chacun des trois projets sélectionnés sera accueilli à Annecy par CITIA pour intégrer la première Résidence Annecy Festival du 05 avril au 27 juin 2021.

- Piece d’Alan Holly (Irlande) Un drame animé contemporain qui traite des pressions et des angoisses sociétales et de leurs répercussions sur les jeunes. Le projet suit sept adolescents qui se questionnent sur eux-mêmes et sur le monde qui les entoure.

- Heirloom d’Upamanyu Bhattacharyya (Inde) Un conte familial qui suit la vie et l’ascension de la jeune Solal sur près de cinquante ans et rend hommage à des siècles de traditions textiles en Inde.

- Le Cœur à danser de Pierre Le Couviour et Amine El Ouarti (France) Une fiction qui suit, au cœur de la Bretagne, une jeune fille déterminée à organiser à elle seule une grande fête afin de célébrer le retour des hommes du village, qui étaient partis à la guerre. Mais rien n’indique que son père sera parmi eux... Sa rencontre avec le mythe d’Ys éclairera son chemin.

 

    

Les auteurs lauréats de 2021

Découvrez les auteurs de ces futurs longs métrages d’animation qui rejoindront la Résidence à Annecy dès le mois d’avril.

  • Pierre Le Couviour et Amine El Ouarti
    Pierre Le Couviour et Amine El Ouarti

    Coréalisateurs de Le Cœur à danser
    France

    Biographie

    À l’origine, ils avaient emprunté des voies différentes : un BTS en design graphique pour Pierre Le Couviour, à l'école Olivier de Serres ‒ où il a eu l'occasion de fonder la revue de bande dessinée Flûtiste avec des camarades ‒, et une formation de géomètre pour Amine El Ouarti. Puis ils ont tous deux intégré l'école d'animation Georges Méliès. Leur film de fin d'études Kali Mata a été leur première collaboration. Par la suite, ils ont continué à travailler ensemble sur divers projets, dont La Cité emmurée, court métrage actuellement produit par la société Special Touch. Le Cœur à danser est leur premier projet de long métrage.

     
  • Upamanyu Bhattacharyya
    Upamanyu Bhattacharyya

    Réalisateur d’Heirloom
    Inde

    Biographie

    Upamanyu Bhattacharyya est animateur, réalisateur, dessinateur de bandes dessinées et illustrateur. En 2014, il est sorti diplômé de l’Institut national du design d’Ahmedabad (Inde). Upamanyu a coréalisé Wade (2019) avec Kalp Sanghvi, un court métrage qui a remporté le prix de la Ville d'Annecy lors du Festival de 2020. Il est l’un des fondateurs associés de Ghost Animation, Kolkata, et Otter Studios. Actuellement, il met la dernière main à son prochain court métrage, animé en solo, Ten, une comédie noire portant sur l’exode massif d’habitants du Bangladesh en 1971. Il travaille également sur son premier long métrage, Heirloom, dont l’action se déroule à Ahmedabad dans les années 1960.

     
  • Alan Holly
    Alan Holly

    Réalisateur de Piece
    Irlande

    Biographie

    Artiste et réalisateur de films d’animation irlandais, Alan Holly est l’un des fondateurs de And Maps And Plans, un studio indépendant qui se dédie à des projets de courts ou longs métrages de facture artistique et ciblant principalement un public adulte.

     
  •  

     

> Lire l'actu

Les mentors de 2021

Depuis janvier 2021, un accompagnement scénaristique a été proposé à chaque résident. À distance, plusieurs séances, ponctuées de temps de réflexion et de réécriture, ont amené pas à pas les réalisateurs vers une arche narrative claire et affirmée. Une étape nécessaire pour aborder au mieux le travail sur place, dédié au développement graphique de leur long métrage d’animation.

Le choix des mentors "artistiques" s’est imposé de lui-même, les axes de travail fixant distinctement les attentes et donc les profils recherchés. Découvrez à présent les mentors qui ont accepté d’accompagner nos trois résidents en se plongeant tout autant dans leurs histoires que dans leurs univers visuels.

Les mentors pour les aspects scénaristiques :

  • Sara Wikler
    Sara Wikler

    Productrice artistique chez Blue Spirit Productions, accompagne le projet Le Cœur à danser.

    Biographie

    Pré-acheteuse de films de cinéma pour la chaîne CANAL+ durant presque 20 ans, Sara Wikler a notamment participé à la détection et au financement de nombreux talents de l’animation française et européenne. Depuis quelques années, elle se consacre essentiellement au travail du scénario, d’une part comme productrice artistique chez Blue Spirit Productions où elle développe des longs métrages d’animation, d’autre part comme script-doctor indépendante sur des projets de prise de vues réelles. Elle transmet également son expertise lors de formations professionnelles autour du scénario (Fémis, Mille Sabords !) et de mentorats en résidences d’écriture (Grand Nord, Storytelling Institute/UCLA).

     
  • Pierre Hodgson
    Pierre Hodgson

    Scénariste et réalisateur, accompagne le projet Piece

    Biographie

    Né à Londres en 1959, Pierre Hodgson étudie à Oxford avant de rejoindre Paris, où il est coordinateur sur le premier long métrage d’Olivier Assayas, Désordre" et premier assistant sur L'Île au trésor, de Raoul Ruiz. Par la suite, il exerce comme producteur de télévision à Londres et scénariste pour João Canijo à Lisbonne. Deux des films de cette époque sont présentés à Cannes (Un Certain Regard). Depuis, il continue à faire du documentaire tout en écrivant des scénarios. On lui doit notamment ceux de Sombre, de Philippe Grandrieux, Infidèles, de Randa Chahal, Paradise Now, d’Hany Abu-Assad (Golden Globe), et ceux de trois longs métrages de Jérôme de Missolz, dont un présenté à La Quinzaine des réalisateurs. Il travaille actuellement sur ceux de deux productions françaises et d’une allemande. Depuis 2015, il est tuteur pour Le Groupe Ouest ‒ European Film Lab.

     
  • Sébastien Tavel
    Sébastien Tavel

    Scénariste et réalisateur, accompagne le projet Heirloom

    Biographie

    Sébastien Tavel a joué au théâtre sous la direction de Georges Lavaudant et d’Antoine Vitez, ainsi qu’au cinéma avec Georges Lautner, Mathieu Kassovitz et Olivier Dahan. Cependant, il a également fait le choix d’écrire et de filmer. Son premier court métrage, Harry et Co (2001), a notamment reçu le Prix de qualité du Centre national de la cinématographie et de l’image animée. Sébastien a coécrit le scénario du long métrage d’animation Les Hirondelles de Kaboul (2019). Le film a été sélectionné à Cannes dans la section Un certain regard ainsi qu’au Festival d’Annecy, il a décroché le Valois de diamant à Angoulême, le Trophée de l’adaptation du livre aux Trophées de l’édition, et il a été nominé aux César.

     
  • Claire Fouquet
    Claire Fouquet

    Animatrice, réalisatrice, artiste et enseignante, accompagne le projet Heirloom

    Biographie

    Née à Paris en 1971, Claire Fouquet est animatrice, réalisatrice, artiste et enseignante. Titulaire d’un master de l’ÉnsAD, elle se consacre aussi bien à des films qu’à des livres d’art, des gravures, ou des projets interdisciplinaires en Europe et aux États-Unis. Ses courts métrages et ses films publicitaires ont été sélectionnés par plus de cinquante festivals cinématographiques internationaux, comme Tricky Women, Annecy, Hiroshima ou Ottawa. Ils lui ont valu moult récompenses, dont le prix du meilleur premier film à Cinanima et l’Ours d’argent au Festival des nations d’Ebensee. Ses gravures et ses livres, exposés en France et à l’international, figurent dans plusieurs grandes collections, notamment celle de la New York Public Library. Claire soutient la diversité au cinéma, en particulier dans l’animation. Enseignante à l’ÉESI, elle est par ailleurs ambassadrice du projet européen Wom@rts.

     

    
Les mentors pour les aspects de développement graphique :

  • Éléa Gobbé-Mévellec
    Éléa Gobbé-Mévellec

    Animatrice, dessinatrice et réalisatrice, accompagne le projet Le Cœur à danser

    Biographie

    Éléa Gobbé-Mévellec intègre GOBELINS, l'école de l'image en 2003. Ses deux premiers courts métrages, Madame (2006) et Escale (2010), sont sélectionnés au Festival d’Annecy. Elle intervient en tant qu’animatrice sur des courts comme Bang Bang ! de Julien Bisaro (nommé aux César 2015) ou Smart Monkey de Vincent Paronnaud (Winshluss) et Nicolas Pawlowski. Éléa poursuit sa carrière en tant qu'animatrice personnages pour des longs métrages tels qu’Ernest et Célestine, Le Chat du rabbin, Le Jour des corneilles, Le Prophète ou encore Avril et le Monde truqué. En 2016, elle collabore comme dessinatrice à la série animée Lastman. Elle signe en 2019 sa première réalisation de long métrage aux côtés de Zabou Breitman avec le film Les Hirondelles de Kaboul.

     
  • Reza Riahi
    Reza Riahi

    Réalisateur, accompagne le projet Heirloom

    Biographie

    Né à Téhéran en 1988, Reza Riahi travaille depuis 2008 sur divers projets d'animation et séries télévisées en Iran, en France et en Irlande, tels que la réalisation de courts métrages d'animation pour les chaînes Arte et France 3, ainsi que pour TED-Ed. Il a notamment été directeur artistique sur Parvana, une enfance en Afghanistan, film de Nora Twomey nominé aux Annie Awards, aux Oscar et aux Golden Globes en 2018. La musique et la poésie perse sont pour lui une grande source d’inspiration.

     
  • Adrien Mérigeau
    Adrien Mérigeau

    Scénariste et réalisateur, accompagne le projet Piece

    Biographie

    Adrien Mérigeau, diplômé de l’EMCA d’Angoulême, commence son parcours professionnel à Cartoon Saloon en Irlande, en tant que superviseur décors sur le premier long métrage de Tomm Moore, Brendan et le Secret de Kells (2009). Adrien écrit et réalise son premier court métrage Old Fangs, produit par Cartoon Saloon, dont la première mondiale se fait au festival de Sundance en 2010. Il travaille ensuite comme directeur artistique sur le deuxième film de Tomm Moore, Le Chant de la mer (2014). Il emménage à Paris pour développer et réaliser son deuxième court Genius Loci, produit par Kazak Productions. Le film est lancé à la Berlinale 2020, y recevant le prix Audi, et reçoit une nomination aux Oscar 2021. Adrien travaille aujourd’hui sur un court métrage de commande pour la série américaine Cake (FX).

     
  •  

     

     


À distance puis sur place, ce mentorat haut en couleur devrait permettre à chaque artiste de tirer le meilleur de cet accompagnement. 

Aller plus loin

Le Festival

Le Festival plus d'infos

Découvrez l'offre Festival 2021. >>> en savoir plus

Sélection officielle

Sélection officielle plus d'infos

Découvrez les films en lice pour le prochain palmarès. >>> en savoir plus

Palmarès

Palmarès plus d'infos

Découvrez les films primés. >>> en savoir plus

Archives

Archives plus d'infos

Plongez-vous dans les différentes éditions du Festival depuis 1960... >>> en savoir plus

 

Agenda

10 Juin 2021

Ouverture des inscriptions

10 Septembre 2021

Clôture des inscriptions

Novembre 2021

Annonce de la sélection

Du 4 Avril au 30 Juin 2022

Résidence

Un mot de la commission de sélection

"Cette commission de sélection à la résidence du Festival d’Annecy est une grande première. Il nous a été difficile de choisir ceux qui en ouvriront le chemin. Parmi des projets très divers, proposés par des artistes aussi investis que créatifs, il nous a fallu identifier ceux que cette expérience pourrait le mieux exalter. Nos trois lauréats présentent des profils aussi distincts que prometteurs. Les qualités de leurs projets annoncent des premiers films très singuliers qui prouvent à quel point le cinéma d'animation est propice à révéler notre époque. Souhaitons que le cocon de cette résidence leur permette une belle éclosion."

Contact