Animation du Monde

Le Pâquier
  1. Afrique du Sud
  2. Géorgie
  3. Indonésie
  4. Madagascar

Sommaire

Partez à la découverte de projets de pays émergents dans le domaine de l’animation grâce aux nouvelles sessions de pitchs Animation du Monde.

Projets d’animation "sans frontières"

Chaque année, à l’occasion des Pitchs Mifa, le Marché international du film d’animation souhaite mettre en avant des projets d’animation issus de pays à plus faible capacité de production.

Dans la lignée de ces dispositifs, Annecy ouvre cette année une catégorie Animation du Monde, où plusieurs territoires bénéficieront d’une mise en lumière : l’Afrique du Sud, la Géorgie, l’Indonésie...

Venez découvrir ces projets d’animation "sans frontières" repérés à l’occasion d’appels à projets spécifiques, sélectionnés et accompagnés de façon personnalisée.

Pitchs Mifa Animation du Monde : vendredi 19 juin, 9h30-10h30, Impérial Palace, Ravel A&B

Afrique du Sud

L’Afrique du Sud est devenue, en quelques années, une terre de création de contenus avec de nombreux projets indépendants mais ambitieux.

Depuis 4 ans, des échanges ont été mis en place entre le Festival d’Annecy et son Marché et l’Afrique du Sud, en partenariat avec l’Institut français d’Afrique du Sud (IFAS). Dans la continuité de cette démarche, un appel à projets spécifique a vu le jour cette année, pour permettre à la création sud-africaine indépendante de s’exprimer et d’être vue.
Trois projets locaux bénéficieront ainsi d’une mise en avant au cours des Pitchs Mifa et l’un d’entre eux se verra récompenser par un accompagnement sous forme de trois résidences françaises grâce aux soutiens de l’Abbaye de Fontevraud, du studio Folimage et de Ciclic.

Muzi & Kuku de Tim Argall, 2D – série TV, 26 x 7 min

Dans la ville africaine de Tubatuba, Muzi et Kuku, un hippopotame chauffeur de taxi et son navigateur, une poule écervelée, vivent des aventures. Muzi est un grand sentimental qui ne sait pas dire non. Kuku veut juste tenir son ami loin des problèmes.
Zoom

Waterloo and Trafalgar de Matthew Torode, 2D – court métrage, 12 min

Deux soldats adverses s'espionnent mutuellement derrière leurs frontières bleue et orange respectives. Leurs opinions opposées alimentent le conflit, jusqu'à ce qu'un jour, ils découvrent que dans un monde circulaire, il n'y a pas de côtés.
Zoom

Kariba de Daniel Clarke, 2D – court métrage, 7 min

Un conflit éclate entre constructeurs de barrages et tribus réfugiées. L'esprit de la rivière laisse sa fille sur la rive. Aidée par le fils du contremaître, elle fait un voyage périlleux à la source pour trouver son identité et une solution au conflit.
Zoom

Avec

Géorgie

L’animation géorgienne est apparue il y a déjà 95 ans, mais les événements historiques des années 90 ont conduit cette industrie à s’arrêter. Cependant, le processus artistique a continué à se développer de son côté.

Il y a quelques années, le Georgian National Film Center (GNFC), conjointement avec le ministère de la Culture, a commencé à soutenir des projets d’animation, ainsi que des festivals de films d’animation en Géorgie.

Le Mifa, le GNFC et le festival d’animation Nikozi ont par la suite lancé un appel à projets afin d’offrir la possibilité à de jeunes talents de s’exprimer. L’occasion a ainsi été donnée à six auteurs de participer à un workshop, encadré par Olivier Catherin, à Tbilissi. Le porteur du projet retenu à la suite de cet atelier aura la chance de venir le présenter aux sessions Pitchs Animation du Monde, lors du Mifa.

The Pocket Man
The Pocket Man de Ana Chubinidze, 2D – court métrage, 6 min

Le petit Edgar vit dans une vieille valise. Un jour, un vieil homme aveugle percute sa maison. Edgar et le vieil homme deviennent amis. La nouvelle maison d'Edgar est désormais dans la poche de l'homme, et il devient son guide.
Zoom

Avec

Indonésie

L’archipel de 250 millions d’habitants qu’est l’Indonésie représente un fort potentiel pour le secteur de l’animation, tant en termes de création que de marché. Une série d’actions pour la professionnalisation de cette filière d’avenir a ainsi été mise en œuvre en 2014, par l’Institut français d’Indonésie (IFI) et le Goethe Institut Indonesia, avec le soutien du Fonds culturel franco-allemand. L’une d’entre elles consiste en une aide au développement de courts métrages indonésiens sous le nom d’Animation3.

Suite à un appel à candidatures, quatre animateurs indonésiens ont été sélectionnés pour participer à un atelier avec les réalisateurs Bastien Dubois, Jakob Schuh et Julie Nobelen. L’un d’entre eux, Hizkia Subiyantotro, est donc invité sur le Mifa et pitchera son projet Roda Pantura dans le cadre ces sessions Animation du Monde.

Roda Pantura de Hizkia Subiyantotro, 2D – court métrage, 8 min

En 1997, un camionneur indonésien peine à faire vivre sa famille durant la crise économique. Sous la pression de son travail, il succombe au mode de vie de Pantura et sombre dans l'alcool, le jeu et même la prostitution.
Zoom

Avec

Madagascar

Si l’animation malgache semble en pleine effervescence, le réalisateur Sitraka Randriamahaly ne fait que renforcer ce constat. Repéré en 2012 avec son projet Le Mur, présenté dans le cadre d’un Focus sur l’animation africaine, le Festival d’Annecy a eu un nouveau coup de cœur pour son dernier projet, L’Oranger d’Itrimobe.

Ainsi, dans la continuité des échanges noués avec Madagascar depuis quelques années, les sessions de pitchs Animation du Monde vous feront de nouveau voyager au sein de cette culture et découvrir un projet poétique et ambitieux.

L’Oranger d’Itrimobe
L’Oranger d’Itrimobe de Sitraka Randriamahaly, éléments découpés – court métrage, 6 min

Le vieux Itrimobe aime faire semblant d'être méchant quand les enfants volent ses oranges. Le jour où ces chenapans sont absents, Itrimobe s'ennuie à mourir.
Zoom